Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/06/2011

Système U à la Salamane : d'énormes risques chimiques pour quelques dizaines d'emplois, est-il là l'intérêt général du projet ?

L'enquête publique sur l'installation classée pour l'environnement (ICPE) que constitue la plateforme logistique de Système U à la Salamane est ouverte depuis le 8 juin. En se rendant à la mairie de Clermont l'Hérault pour consulter les documents mis à la disposition du public, on y trouvera un dossier technique très détaillé. Mais pour les néophytes comme moi, un résumé non technique est disponible. On peut aussi le consulter sur le site Web de la préfecture de région.

Résumé non technique
Résumé non technique déposé par Système U

Et ce nouveau dossier permet de tomber le masque sur la réalité de ce projet ! Le 1er juin 2010, lors de la réunion des personnes publiques associées à la révision simplifiée du PLU de Clermont l'Hérault, pas une seule personne n'a évoqué les risques liés à l'exploitation de cette plateforme. Pire, le Capitaine Bonnot qui représentait le SDIS 34 (Service Département d'Incendie et de Secours) n'a pas abordé la question de l'ICPE, et il a émis un avis favorable à condition que quelques équipements traditionnels de lutte contre l'incendie soient déployés sur toute la ZAC (réservoir de 200 m3 d'eau brute, surpresseur pour les poteaux d'incendie, flitres pour protéger les équipements des camions, ...).

Or, et à la lecture du résumé non technique du dossier de demande d'autorisation d'exploiter qu'a déposé Système U, on lit que la plateforme stockera des tonnes de produits à forte inflammabilité : plus de 500 tonnes de marchandises combustibles par cellule (et il y en a une dizaine), 65 tonnes de gaz inflammables liquéfiés (aérosols, briquets, ...), 20 tonnes de produits solides facilement inflammables, des liquides inflammables (alcools, huiles, cosmétiques, ...). Et ces tonnes de marchandises dites "ambiantes" vont rentrer et sortir de la plateforme via des centaines de véhicules ; il est prévu chaque jour 213 camions et 478 fourgons en période haute !

Le rapport précise que ces véhicules ne vont pas alourdir le trafic de l'A75 et de la RD2, ils évaluent la hausse à respectivement +2,5% et +7,4% pour ces deux infrastructures routières. Mais ce sont les carrefours et les giratoires qui posent un vrai problème de sécurité. Il n'y a pas si longtemps, c'était en février dernier, Midi Libre nous livrait cette image d'un camion qui s'était renversé au giratoire de sortie de l'A75 côté route de Canet :

camion_couche_salamane.jpgPhoto Midi Libre

Bien évidemment, les experts de la logistique nous diront que tous ces risques sont maîtrisés et qu'il sera mis en place sur le site de Système U des équipements de sécurité contre l'incendie performants. Et le rapport de Système U ajoute que le personnel sera formé à la conduite et à la sécurité des installations, au risque incendie et aux premiers secours. Mais on sait que les emplois sur un tel site sont des émplois précaires majoritairement pourvus par des agences d'intérim qui pallient à un fort turn-over. Sur le site d'AZF à Toulouse qui a provoqué la mort de 30 personnes en septembre 2001, et sans oublier tous les blessés, c'est le recours à la sous-traitance de nombreuses activités de maintenance et d'entretien qui a conduit à une sous-traitance des risques. Les mêmes griefs sont portés sur l'exploitation des centrales nucléaires ...

L'accident récent de Fukushima doit nous rendre beaucoup plus humbles face à ces risques industriels. Même si on sait que le risque est infime, c'est un risque qu'il est irresponsable de prendre sur le site de la Salamane ! Le rapport indique qu'il n'y a aucune habitation à moins de 200 mètres, mais la ZAC ne sera pas un désert autour de l'entrepôt de Système U ... Il y aura bien des commerces et des artisans dans le voisinnage direct de Système U, et leurs employés comme leurs clients constituent un public à ne pas négliger ...

De telles plateformes qui misent sur le "100% route" n'ont aucun avenir et elles nous font courrir des risques bien inutiles. Je vous invite à aller d'ici le 8 juillet à la mairie de Clermont l'Hérault pour noter clairement sur le registre d'enquête publique votre avis sur cette autorisation d'exploiter une poudrière.

Commentaires

Le résumé non-technique publié sur le site de la préfecture prétend que chaque cellule contient 500 tonnes de matières combustibles comme reproduit dans ce blog.
C'est tout simplement faux bien que validé par le directeur général de système U. Le dossier technique détaillé rendu public par l'enquête en cours démontre que chaque cellule contiendra 5000 tonnes, soit une erreur d'un facteur 10. La vérification est simple : le dépôt aura un volume de plus de 730'000 m3 dont environ 530 000 m3 de stockage net, le tonnage total est logiquement évalué à 50'000 t pour les dix cellules.
C'est une question d'ordre de grandeur de ne pas commettre pareille faute en affichant 500 t. Comment faire confiance à une entreprise prétendant maîtriser le risque si elle n'est pas capable, malgré de multiples procédures de validation, de ne pas se rendre compte d'une telle erreur. Se tromper d'un facteur 10 en la matière n'est pas bénin, avec ces matières combustibles et inflammables nous sommes dans le domaine d'un risque exponentiel, pas proportionnel. Comment qualifier alors le travail de la préfecture qui se laisse piéger par pareil document en lui attestant d'être clair et lisible et en le publiant comme la loi l'oblige sur son propre site ?.

Écrit par : Perrinjaquet | 25/06/2011

Ce blog répercute l'idée erronée que système U compte stocker 50 tonnes de matières hautement toxiques et inflammables dans cet entrepôt. Non ils ont allégrement franchit le seuil de 50 tonnes de substances classées dangereuses, qui déclenche une procédure SEVESO. Dans la cellule 1 il est prévu de stocker 620 tonnes "de produits purs à décomposition dangereuse" en déduisant l'emballage et les palettes de transport. Sinon, il déclenchent de toute manière le seuil Seveso en construisant un dépôt de plus de 300'000 m3 comportant plus de 500 t de matières combustibles. Pour cause ils comptent en stocker 50'000 tonnes.

Écrit par : Perrinjaquet | 25/06/2011

Les commentaires sont fermés.