Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/05/2011

Les écologistes à l'heure des arbitrages internes ...

Pour la direction du parti, les adhérents convoqués dimanche 29 mai devront choisir entre Cécile Duflot et Marie Bové au poste de secrétaire nationale pour les trois prochaines années. Leur motion d'orientation respective ne les diférencie pas de façon évidente, elles divergent essentiellement dans leur style de militance et de gouvernance du parti.

m_bove.jpg      

c_duflot.jpg

Pour la présidentielle de 2012, les 15.000 adhérents et coopérateurs sont invités à choisir leur candidat d'ici le 9 juillet ; les deux principaux sont Eva Joly et Nicolas Hulot. Ils sont tous deux nouveaux au sein du parti de l'écologie politique et ils ne suscitent pas un enthousiasme massif parmi les militants. Ils auront à promouvoir le projet qu'Europe Ecologie Les Verts construit en ce moment ; chacun y apportera sa petite touche personnelle, mais leur valeur ajoutée tient beaucoup plus à leur notoriété publique.

n_hulot.jpg      

e_joly.jpg

En fait, il règne une forte effervescence au sein du parti Europe Ecologie Les Verts ; un Congrès et une Présidentielle sont deux évènements qui mobilisent fortement tous les cadres du parti et qui dynamisent le réseau local, au risque parfois d'en dégoûter les plus récents adhérents. Car en effet, pendant que le parti se focalise aveuglément sur sa vie interne, les militants trouvent moins d'échos à leurs actions et à leurs campagnes locales.

Laissons donc passer l'été et rendez-vous à la rentrée pour retrouver un parti et des militants plus opérationnels sur le terrain. Nous aurons une secrétaire nationale, un texte d'orientation et un/e candidat/e pour la présidentielle, tout cela devrait nous fournir le cadre nécessaire pour attaquer 2012.

Post-Scriptum : A noter que cette année les Journées d'Eté d'Europe Ecologie Les Verts se tiennent à Clermont-Ferrand du 18 au 20 août.

10:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

mais comment peut-on envisager un Nicolas Hulot ? ces histoires de sondages, qui ne sont que photos d'états d'âme très volatiles , pour le moins, et pour le pire plus ou moins orientés artificiellement... font croire que nous pourrions faire confiance à ce personnage (je pèse mes mots) médiatique pour gouverner ?
même si cela aboutissait à un gonflement des voix écologistes à court terme, qu'est-ce que cela impliquerait à long terme ?
finalement il est des partis qui se résignent à faire de la figuration intelligente (très intelligente) dans l'opposition... mais ne semblent pas avoir vraiment envie de gouverner.
Alors, qu'est-ce qui vous empêcherait de faire alliance avec Melenchon par exemple ? Pourquoi rester attachés aux basques du PS moribond ? (faites vous confiance au PS pour gérer la crise auquel il aura à faire face, comme le parti "socialiste" espagnol ? ne craignez vous pas qu'il nous entraine vers une augmentation des forces fascistes ? (comme l'a fait Mitterrand ...).
Le PS a une clientèle que vous devriez analyser avec finesse. Fonctionnaires exaspérés, cadres exaspérés, parents planqués inquiets pour la carrière de leurs enfants,
votant par "tradition" et "faute de mieux" et "parce que ce sont les seuls qui ont une chance de nous débarrasser... etc... mais ce ne sont pas des motivations dynamiques !
Attention ! quand on est élu par 50 % de 30 % de votants, ça ne fait finalement pas beaucoup de monde !
Melenchon a un projet social cohérent, avec nécessité de changer la constitution, avec nécessité de prendre en compte sérieusement l'écologie... quoi ? c'est mieux d'avoir une chance d'être un petit député européen ?

Écrit par : vieilledame | 25/05/2011

Les commentaires sont fermés.