Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/02/2011

Marie-Agnès Vailhé Sibertin-Blanc, figurante au cinéma comme dans cette cantonale ?

La candidate UMP sur le canton de Clermont l'Hérault a en effet figuré au casting du film "La fille de Monaco", tourné en 2008 avec Fabrice Luchini, Louise Bourgoin et quelques autres célébrités. Elle y jouait un rôle d'avocate.
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cperson...

Alors que penser de sa prestation à l'occasion d'une élection sur un canton où elle n'est pas électrice (à priori puisqu'elle est maire de Popian), avec un scénario écrit par l'UMP de l'Hérault et dans des scènes où elle joue à côté du Député Robert Lecou, du Sénateur Raymond Couderc ou encore du Ministre Bruno Le Maire ? Il ne manque que Depardieu pour un final festif ...

Car sous le règne de Nicolas, la politique devient spectacle. La communication supplante les réalités du quotidien. Il ne faut plus essayer de convaincre par l'audace et l'ambition d'un projet politique, il faut tenter de séduire. Et que ferait M-A.V.S-B demain pour le canton de Clermont l'Hérault si elle était élue dans l'opposition départementale ?

Bon, on a la chance sur ce canton de n'avoir à gauche que des acteurs de terrain, alors oublions les figurants de l'UMP et du FN.

09:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

22/02/2011

Un risque Front National sur le Clermontais le 20 mars prochain ?

Lors de récentes déclarations, Alain Cazorla (Parti Socialiste) et Claude Blaho-Poncé (Gauche Moderne) ont introduit dans la scène électorale locale le spectre du Front National. Mais il ne faut pas faire d'amalgame entre la notoriété croissante d'une Marine Le Pen à l'échelle nationale, surtout sur des sujets tels que l'immigration et la sécurité, et le poids électoral d'un total inconnu dans une élection de proximité comme une cantonale.

Ainsi, Jean-Marie Le Pen avait réalisé 18,24% des suffrages sur notre canton à l'élection présidentielle de 2007. Mais un mois plus tard, la candidate Frontiste à l'élection législative sur la 4ème circonscription, France Jamet, ne faisait plus que 9,63% des suffrages sur notre canton. Ils avaient pourtant la même étiquette et ils promouvaient le même projet politique ... Aux régionales de 2010, c'est justement France Jamet qui conduisait la liste du Front National, et elle a fait 12,2 % sur notre canton (autour de 800 voix).

Bien évidemment, rien ne m'autorise à écarter tout scénario de second tour qui verrait le Front National jouer au trouble fête, mais il me paraît un peu exagéré d'en faire une menace majeure. Au fait, c'est qui ce Julien Ruche ?

Cantonales à Clermont l'Hérault, ils sont six en lice !

Il y quatre candidats à gauche : Michel Capron pour le Parti Communiste (sa suppléante est Nicole Perrot), Myriam Hubert pour le Parti de Gauche (son suppléant est Gérard Saez), Alain Cazorla pour le Parti Socialiste (sa suppléante est Christelle Journet) et le Divers Gauche Bernard Soto (sa suppléante est Paulette Hauchard). Ils sont deux à droite : Marie-Agnès Vailhé Sibertin-Blanc pour l'UMP (son suppléant est Yvan Marcou) et Julien Ruche pour le Front National (sa suppléante est Annie Thévenin).

Il serait bien présomptueux de faire des pronostics à ce stade ; la campagne commence à peine et un premier indicateur sera la participation aux réunions publiques des candidats. Ce que l'on sait par contre, c'est que le canton compte environ 15.000 électeurs et qu'il faut obtenir 12,5% des inscrits pour aller au second tour ; la barre fatidique est donc d'environ 2.000 électeurs. On sait aussi que l'abstention sera très forte, certainement inférieure à 50% des inscrits (et je le regrette). Il y a donc à peu près 7.000 suffrages à partager entre 6 candidats, et seuls ceux qui feront 2.000 voix iront au second tour.

Le mandat de Conseiller général est certainement l'un de ceux qui est le moins connu des français, mais c'est surtout remarquable en milieu urbain. A Montpellier où il y a 10 cantons, personne ne sait vraiment à quel canton appartient tel bout de rue ou tel quartier ... Qui plus est avec la récente réforme des collectivités territoriales, la population est déjà dans la perspective de l'élection du Conseiller territorial pour 2014.

Mais le Conseil général joue un rôle considérable dans les politiques publiques de proximité. Et si on ne veut pas que ses missions deviennent de simples guichets, comme c'était le cas avant les lois de décentralisation de 1982, alors il faut donner à l'assemblée départementale une forte légitimité et un mandat clair pour affirmer les spécificités de notre territoire.

D'autres notes me permettront d'exprimer mon jugement sur cette campagne, il reste encore 5 semaines.