Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/12/2010

Audience du Tribunal Administratif sur la ZAC de la Salamane, la presse se fait l'écho de la fragilité du dossier porté par Alain Cazorla

C'est peu dire que la demande d'annulation du protocole d'accord entre Alain Cazorla et Système U a surpris les uns et conforté les autres dans l'intérêt de leur combat. Aujourd'hui, l'Hérault du Jour et Midi Libre relatent cette audience du Tribunal Administratif de Montpellier où, je le répète avec une certaine incompréhension, la communauté de communes était absente. Un tel dossier ne se gère pas par avocats interposés, il faut le défendre sans relâche.

Pour l'Hérault du Jour et le Midi Libre de ce samedi (cliquer sur l'image pour agrandir l'article) :

  
HdJ_TA_04_12_2010.JPG
ML_TA_04_12_2010.JPG

Midi Libre et l'Hérault du Jour publient aussi une version numérique de leur article sur leur site Web.

Mais attention, cette annulation du protocole d'accord ne signifie pas un "coup d'arrêt" de ce projet de ZAC. La révision simplifiée du PLU a été adoptée, la presque totalité des compromis de vente a été signée (il en manque quatre) et la communauté de communes doit présenter prochainement le dossier de création de la ZAC. Par contre, si le délibéré du Tribunal Administratif devait confirmer cette annulation, alors cela permettrait à l'assemblée communautaire de travailler sur un nouveau protocole d'accord. Plus d'exonération de TEOM, plus d'indemnité en cas de hausse de la fiscalité, plus de clause de non concurrence abusive, et surtout un prix de vente des parcelles au prix de revient réel !

Commentaires

je n'arrive pas à bien comprendre votre point de vue. Je croyais que vous étiez contre ce projet ? alors pourquoi réclamer qu'il soit bien défendu ? est-il devenu incontournable et s'agit-il maintenant seulement de sauver les meubles et d'éviter un surplus d'avantages accordés à super U ?

Écrit par : vieille dame | 05/12/2010

Je reste fermement opposé à ce projet et je continuerai à voter contre au sein de l'assemblée communautaire. Ce que j'ai exprimé dans ma note, c'est que le moins que les conseillers communautaires puissent faire désormais, c'est au mois d'ouvrir les yeux et d'imposer quelques règles élémentaires de gestion dans le sens de l'intérêt public. Et je me dis que si l'assemblée communautaire fixe le prix du m2 à 35€, c'est à dire au juste prix de revient pour les acquisitions et pour l'aménagement, alors Système U va jeter l'éponge. Mais j'avoue que ce serait une issue moins satisfaisante que de convaincre mes collègues d'un autre projet de développement économique pour le Coeur d'Hérault.

Écrit par : Laurent Dupont | 05/12/2010

Les commentaires sont fermés.