Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/11/2010

Cantonales à Clermont l'Hérault - Interview dans Midi Libre

Cette interview (téléphonique) s'ajoute à ma dernière note sur ce blog. Tous mes propos n'ont pas été repris dans cet article, mais ceux qui sont relatés ici sont conformes à l'état d'esprit ainsi qu'à mes motivations vis à vis de ce scrutin local de mars 2011.


Midi Libre - Édition du samedi 27 novembre 2010

img400.jpg Laurent Dupont, d'Europe Écologie, a décidé de ne pas se présenter aux élections cantonales de Clermont-l'Hérault en mars prochain. Explication ...

  

CLERMONT - Pas de candidat d'Europe Écologie

Laurent Dupont, d'Europe Écologie, a décidé de ne pas se présenter aux élections cantonales de Clermont-l'Hérault en mars prochain. Explication. « Dans le combat mené contre la Zac de la Salamane, un collectif s'est créé qui a gommé les différences politiques. Et qui est devenu un vecteur politique. En terme de stratégie pour les cantonales, il me semble difficile de casser cet outil qui a, rappelons-le, déposé deux recours contre la Ville de Clermont. N'oublions pas que je suis un militant écologiste. J'aurais du mal à me fondre dans le moule du Parti de gauche qui sera représenté par Myriam Hubert et Gérard Saez (membres actifs du collectif de la Salamane), deux conseillers municipaux de Clermont-l'Hérault déjà dans le combat contre Alain Cazorla. Ils ont donc une antériorité et une efficacité avérées contre le maire et président de la communauté de communes. Il est vrai que j'aurais pu me présenter moi aussi puisque j'ai une légitimité en tant qu'adjoint de Paulhan et délégué à la communauté de communes du Clermontais. Mais j'ai décidé de ne pas le faire. »
 
La candidature de Myriam Hubert a été actée par le Parti de gauche, tout comme celle de Gérard Saez, pour les Verts. Cependant, les diverses composantes des forces de gauche devraient œuvrer pour ne présenter qu'un seul candidat.

Propos recueillis par Antonia Jimenez.

Edition en ligne sur Midilibre.com :
http://clermontherault.blogs.midilibre.com/archive/2010/1...

24/11/2010

Elections cantonales sur Clermont l'Hérault : je ne serai pas candidat.

Deux processus fortement mobilisateurs sont en cours au sein d'Europe Écologie - Les Verts, celui de l'édification des fondations de ce nouveau mouvement, et les élections cantonales de mars 2011. Ces deux démarches parallèles et qui coïncident dans le temps inscrivent l'enracinement de l'écologie dans le paysage politique, et cela doit se faire dans le souci de l'intérêt général. Aussi, parce que j'inscris mon engagement politique dans la durée et que l'étape des investitures et le choix d'une stratégie ne sont jamais neutres, j'ai décidé de ne pas être candidat sur le canton de Clermont l'Hérault en 2011.

Je soutiendrai naturellement le(la) candidat(e) que mon parti désignera comme titulaire sur ce canton. Par ailleurs, je n'oublie pas le mandat local que m'ont confié les Paulhanaises et les Paulhanais ; il y a encore tellement de projets à faire aboutir localement ainsi qu'à l'échelle du territoire du Coeur d'Hérault que ce retrait ne me donne aucun regret. Bien au contraire, en mars 2011 nous serons à mi-mandat et l'équipe municipale doit restée mobilisée.

20/11/2010

Projet de PAC 2014, choisir entre urbain et rural pour le Coeur d'Hérault

La Commission européenne a publié une communication intitulée «La politique agricole commune (PAC) à l'horizon 2020: Alimentation, ressources naturelles et territoire - relever les défis de l'avenir». Cette réforme vise à faire de l'agriculture européenne un secteur plus dynamique et plus compétitif. Je vous invite à lire le document ci-dessous :

PAC_2014_2020.JPG

Et la question qui vient immédiatement derrière porte sur le projet de territoire qui est ciblé pour le Coeur d'Hérault à l'horizon 2020. Un territoire urbain, grande banlieue verte de Montpellier, ou un territoire rural qui pourrait être le grenier de cette grande zone urbaine. Beaucoup me répondront que les deux ne sont pas incompatibles ; au final peut-être pas, mais dans les politiques publiques à engager en priorité pour ce territoire, oui ! Et la Salamane en est le symbole ; voilà pourquoi j'en fais une forme de croisade politique. L'impulsion que je voudrais que les collectivités locales du Coeur d'Hérault et leurs communautés de communes engagent, c'est justement le développement d'un territoire agricole, à l'image de ce territoire depuis des siècles.

http://www.secteurpublic.fr/public/article.tpl?id=41299&a...