Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/10/2010

L'écologie politique en Languedoc-Roussillon sera légitimement représentée à partir de fin novembre

C'est le 27 novembre 2010 que les écologistes du Languedoc-Roussillon se doteront d'une direction régionale à l'image du rassemblement, instance régionale qui assurera l'intérim jusqu'à ce que les écologistes de la région se dotent de statuts régionaux et qu'ils convoquent leur premier congrès régional au printemps 2011.

A l'échelle nationale, le 9 octobre 2010, 90% des adhérents au processus de rassemblement ont adopté le manifeste qui constitue le texte fondateur du rassemblement, et 84% ont adopté le projet de statuts pour le nouveau mouvement. C'est maintenant aux adhérents des Verts de voter en interne sur la révision de leurs propres statuts afin de répondre positivement à l'aspiration des écologistes. Cette étape plutôt formelle s'achèvera le 13 novembre prochain à Lyon, date à laquelle le nouveau mouvement sera officiellement mis sur les rails.

Cette période de construction du rassemblement qui a débuté à l'été 2008, et qui a connu les succès électoraux des européennes de 2009 et des régionales de 2010 (excepté en Languedoc-Roussillon), aboutit cet automne à la création d'un nouveau mouvement. Dès le 13 novembre, mais plus encore après que notre région soit dotée d'une instance politique à partir du 27 novembre, nous pourrons bâtir le réseau coopératif qui satisfera autant les adhérents que les sympathisants ("coopérateurs").

Tout ceci s'élabore en parallèle du processus pré-électoral puis électoral des cantonales de mars 2011. Cela constitue une excellente opportunité pour les écologistes d'associer "constitution" et "construction". La campagne des cantonales dans la centaine des cantons renouvelables de la région va permettre de bâtir ce réseau.

Pour toute information sur Europe Ecologie, n'hésitez pas à me contacter.

22:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Les écologistes de la région locale ont été victime du grand je de go de Frêche.
Il serait intéressant d'anticiper la tactique que va adopter le PS au niveau national pour évincer (ou rétrécir sensiblement) l'électorat écolo.
Que les français s'enflamment pour une rivalité à l'intérieur du PS (avec une grande réconciliation sympathique et fraternelle à la fin) - et ils risquent d'oublier l'urgence écologique, non ?
PS : je cherche en vain les écologistes de Lodève, y en a ?

Écrit par : vieille dame | 24/10/2010

Les commentaires sont fermés.