Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/09/2010

La Salamane réunit les partis de gauche autour de valeurs humanistes partagées

L'Hérault du Jour du samedi 25 septembre nous informe sur la position du Parti Communiste à propos du projet de ZAC à Clermont l'Hérault, dans la plaine de la Salamane. Et le communiqué du PC qui est évoqué dans cet article pointe du doigt tout ce qui milite contre un tel projet, en allant de la qualité des emplois qui seront proposés à l'impact environnemental de cette ZAC et en passant par le modèle économique sous-jacent, celui d'un capitalisme financier qui fait passer les profits de ses actionnaires avant l'avenir de la planète et des bipèdes qui l'habitent.

HDJ_Salamane_PC.JPG

Au final, avec le NPA, le Parti de Gauche et les Verts, le Parti Communiste complète la liste des formations de gauche qui mettent leur projet  (idéal) politique en conformité avec leurs revendications locales. Toutes ces formations de gauche ont des positions très proches et tout aussi empreintes de la nécessité de rupture avec ce capitalisme prédateur de nos acquis sociaux, avec un consumérisme qui en devient obscène, avec un modèle productiviste qui néglige les hommes et leur environnement, avec ce dogme de la croissance qui ignore la finitude de notre monde, et avec le principe de compétition qui occulte celui de solidarité. Même le travail, si précaire et si rare, est devenu source de rivalités  morbides alors qu'il y a quelques dizaines d'années il permettait à des ouvriers, à des employés et à des entrepreneurs de s'épanouir et de progresser sans porter préjudice à d'autres.

Sur le Clermontais, toutes les femmes et tous les hommes de gauche ne peuvent que se satisfaire de ce projet de ZAC. Il est le catalyseur d'une dynamique politique qui porte un autre projet de société et un autre projet de territoire que ceux du modèle socio-économique dominant. Il n'y a pas de fatalité à subir cette urbanisation marchande portée autant par la droite que par une sociale-démocratie qui n'en finit plus de s'adapter au marché. En tous cas, c'est réconfortant de constater qu'il existe toujours une vraie gauche.

 

17:57 Publié dans CCC | Lien permanent | Commentaires (1)

21/09/2010

Rassemblement des écologistes, les textes fondateurs sont disponibles pour être amendés

Depuis les journées d'été des écologistes à Nantes; en août dernier, le calendrier du rassemblement des écologistes s'accélère. Le prochain rendez-vous est fixé au 9 octobre ; se tiendront dans toutes les régions de France des assises territoriales. Il s'agira alors pour tous les adhérents à ce processus de rassemblement de débattre et de voter des amendements sur trois textes fondateurs : le manifeste, le socle statutaire et un dispositif transitoire pour assurer la continuité du mouvement avant de convoquer des assemblées générales qui éliront les instances nationales et régionales du futur mouvement.

Le site Internet d'Europe Ecologie donne toutes les informations utiles pour participer à ce travail d'amendement. Des réunions sont déjà programmées localement pour évoquer cette "révolution" du parti des Verts. C'est un moment très rare dans la vie politique et de nombreux sympathisants sont très enthousiastes à l'idée de participer à la création de cette nouvelle organisation.

23:23 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

La caisse centrale d'action sociale (CCAS) d'EDF, le modèle social honni par le rédacteur en chef des Echos

Ce matin sur France Inter, le chroniqueur Dominque Seux s'étranglait à l'antenne contre le modèle social de la Caisse Centrale d'Action Sociale (CCAS) d'EDF. Eh oui, cette structure sociale interne a EDF est financé par une ponction de 1% sur le chiffre d'affaire d'EDF. Et notre chroniqueur matinal d'ajouter que partout ailleurs, on ponctionnerait 1% de la masse salariale, mais jamais du chiffre d'affaire ...

Vous n'y pensez donc pas ? Puiser de l'argent dans le CA de son entreprise, ce pactole habituellement destiné aux actionnaires et à leurs dividendes ... Mais ce serait presque du communisme !!! Un peu, les personnels des industries électriques et gazières doivent ces acquis sociaux à Marcel Paul, ministre (communiste et syndicaliste) de la production industrielle après la guerre ; ce prélèvement a été introduit par le Conseil National de la Résistance dans la loi du 8 avril 1946 en contrepartie d'un autre 1 % accordé celui-là aux actionnaires des entreprises nationalisées.

Ah oui, le rédac-chef des Echos avait introduit son papier matinal à cause d'une mise en cause de cette CCAS par la Cour des Comptes. Le budget de près de 500 millions d'euros pour 4000 salariés permanents est géré par ... la CGT ! Arrgghhhh, des bolchéviques qui s'en mettent plein les poches ! Il nous a presque fait un sketch à la Stéphane Guillon le duéliste des matinales de France Inter.

Alors que si le budget de ce Comité d'Entreprise était calculé sur la masse salariale, et bien il baisserait chaque année ... Et les oeuvres sociales des industries électriques et gazières ne pourraient plus entretenir leur énorme patrimoine foncier qui permet au personnel et à leur famille de partir en vacance au ski ou à la mer dans des conditions exemplaires. Ce patrimoine serait alors revendu à des opérateurs privés ... Il est joli ce modèle social !

22:50 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : edf, ccas