Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2010

Bonus-Malus écologique sur les voitures neuves, l'Etat à 100% dans le greenwashing !

Le gouvernement tire le bilan comptable du bonus-malus écologique instauré en 2008 à la suite du Grenelle de l'environnement. En 2010, l'Etat recevra 200 millions d'euros de la part des acquéreurs de véhicules polluants, et versera 710 millions de bonus écologique à ceux qui achètent des voitures qui émettent moins de CO2 au kilomètre parcourru. Le solde négatif de 510 millions d'euros indispose le gouvernement ; ce solde était déjà négatif en 2009 et en 2008 avec des montants respectifs de 525 et de 214 millions d'euros.

Ce constat établi par la commission des finances de l'Assemblée Nationale incite le Gouvernement à baisser le niveau du bonus ... Comme si le bilan de cette fiscalité écologique n'était que financier ! Et quid des émissions de gaz à effet de serre ? Et quid du dérèglement climatique ? Et quid des conséquences sanitaires de la pollution automobile sur les populations ?

Mais en voulant durcir le seuil d'application du bonus, on évoque aujourd'hui une baisse de 5 grammes pour bénéficier des mêmes avantages, le Gouvernement passe complètement à côté du principe pollueur-payeur. OK pour baisser les seuils de 5 grammes pour inciter l'industrie automobile et les automobilistes à toujours progresser, mais pourquoi ne pas doubler le malus automobile ? Le système peut s'équilibrer tout seul en restant incitatif, mais il faut alors avoir le courage politique nécessaire.

En réalité, ce bonus-malus écologique sur l'achat de véhicules neufs est une opération de greenwashing (éco-blanchiement) de plus. On habille d'un zeste d'écologie une mesure simplement destinée à doper le secteur automobilie. L'avenir de la planète, c'est pour les colloques, les conférences mondiales et les quelques pages de programmes électoraux.

Les commentaires sont fermés.