Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/06/2010

L'assemblée communautaire du Clermontais, le cercle d'une démocratie disparue.

Mercredi 2 juin à Clermont l'Hérault, se tenait l'Assemblée de la Communauté de Communes du Clermontais. Une vingtaine de points qui passent comme une lettre à la Poste, mais quatre d'entre eux portaient sur la future ZAC de la Salamane ; une cinquième délibération s'y rapportait. Et plutôt que de s'écouter, plutôt que d'accepter la contradiction, plutôt que de se répondre intelligemment, s'est mise en place une véritable théâtralisation du débat.

Ce projet de ZAC à la Salamane me fait souvent penser à la chanson de Mickey 3D, "Respires". Nos visions à court terme empêchent de prendre du recul, on consomme l'instant présent avec une boulimie inconsciente et c'est une vraie angoisse que d'imaginer ce que nous dirons à nos enfants dans quelques décennies.

Une satisfaction quand même, celle que le combat que l'on mène se retrouve légitimé par l'avis défavorable que les services de l'Etat et que la Chambre d'Agriculture de l'Hérault ont émis la veille lors de la réunion des personnes publiques associées à la révision du PLU de Clermont l'Hérault. Les élus passent, et d'ailleurs les sous-préfets aussi, mais les fonctionnaires et leurs rapports restent. On l'a constaté lors de la tempête Xynthia fin février 2010 ; la DDE de Vendée avait produit un rapport en 2008 qui faisait suite à un Dossier Départemental des Risques Majeurs de 2003. Mais quand les ingénieurs des services de l'Etat tirent le signal d'alarme, il y a encore trop de monde qui regarde ailleurs ... Alors la Salamane n'a rien à voir avec les dizaines de morts de Xynthia, mais l'Etat a une responsabilité sur le très long terme que les élus locaux ne perçoivent pas avec la même acuité.


Aussi, quand un élu s'alarme lui aussi, il est tellement plus simple de parler de paranoïa ou d'agitation politicienne. Depuis plus d'un an que ce projet de ZAC est lancé, aucune réunion ne s'est tenue avec les élus communautaires autour de cartes, de données et de projections. Le Maire-Président décide et tout le monde suit, sans aucune démarche participative. Et quand un grain de sable vient gripper cette mécanique, alors on fait un peu de théâtre. Monsieur Sobella a ainsi raillé l'architecte des bâtiments de France ; elle était selon lui complètement à côté de la plaque dans son argumentaire lors de la réunion des personnes associées.
Mais il n'y a pas que le SDAP qui ait émis un avis défavorable, il y a aussi la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer), cette direction regroupe l'ex DDE, l'ex DDA et l'ex DDAM. Et on ne pouvait pas attendre autre chose de ce service de l'Etat quand Nicolas Sarkozy qualifie lui-même de "catastrophe" l'artificialisation des sols, quand les lois Grenelle 1 et 2 passées au Parlement renforcent les dispositions pour la protection des terres agricoles.
La Chambre d'Agriculture a elle aussi émis un avis défavorable. Mais quoi de plus normal quand les Lois d’Orientation Agricole de 1999 et de 2006, en plus de la loi sur le développement des territoires ruraux de 2006, ont donné le cadre réglementaire pour que les collectivités territoriales du Languedoc-Roussillon, à l’initiative des Jeunes Agriculteurs et des Chambres d’Agriculture, produisent une Charte Régionale pour un aménagement et une gestion durables des espaces agricoles. Elle a été signée le 28 novembre 2007 par le Président de la Région, le Préfet de Région, le Président de la Chambre Régionale d’Agriculture, le Président des Jeunes Agriculteurs, le Président de la FRSEA, les Présidents des cinq Conseils Généraux et les Présidents des Association de Maires de chacun des cinq départements. 

Mais le clou de cette heure passée en assemblée communautaire, ça a quand même été le point n°19 : "Candidature pour le label national Pays d'Art et d'Histoire" ! Ce projet est porté par le SDAP et la DRAC, la ville de Lodève a passé une convention Ville d'Art et d'Histoire en 2006, et c'est le Pays Coeur d'Hérault qui emboîte le pas dans le cadre des objectifs de sa charte de Pays. La délibération portait sur le soutien de la Communauté de communes du Clermontais à la démarche du Pays. Ainsi, alors que la veille la représentante du SDAP avait émis un avis défavorable contre ce point noir dans notre territoire que constituerait la ZAC de la Salamane, alors que cette ZAC constitue une incohérence évidente avec la Charte de Pays, nous allions voter pour soutenir une démarche de valorisation du patrimoine ... Le tout et son contraire ! J'ai voté contre.

Car le plus choquant dans cette affaire, ce n'est pas tant le projet de ZAC en lui-même, mais c'est ce refus de débattre, ces certitudes inoxydables de quelques élites, le rejet de toute forme de contestation et le rempart hypocrite des agendas 21 et autres chartes cache-sexe. Or, tout projet a ses partisans et ses détracteurs, mais tous doivent pouvoir s'exprimer avant qu'une décision démocratique puisse être prise. Le retrait de leurs délégations à deux élus contestataires du Conseil Municipal de Clermont l'Hérault illustre cet autoritarisme d'un autre temps.

Prochaine étape, l'enquête publique sur la révision du PLU de Clermont l'Hérault. Interrogé à la fois sur la réunion des personnes associées et sur le démarrage de l'enquête publique, Alain Cazorla a refusé de me répondre. Ah si, il a lâché un "incessamment sous peu" ... En tous cas, j'invite tous ceux qui tiennent à ce que le Coeur d'Hérault conserve son identité rurale, favorise une agriculture de proximité et de qualité, investisse dans les équipements touristiques, à se déplacer à la mairie de Clermont l'Hérault pour rencontrer le commissaire enquêteur. Dès que le maire nous en aura informé ...


Les paroles de la chanson "Respires" de Mickey 3D

Approche-toi petit, écoute-moi gamin,
Je vais te raconter l'histoire de l'être humain
Au début y avait rien au début c'était bien
La nature avançait y avait pas de chemin
Puis l'homme a débarqué avec ses gros souliers
Des coups de pieds dans la gueule pour se faire respecter
Des routes à sens unique qu'il s'est mis à tracer
Les flèches dans la plaine se sont multipliées
Et tous les éléments se sont vus maîtrisés
En 2 temps 3 mouvements l'histoire était pliée
C'est pas demain la veille qu'on fera marche arrière
On a même commencé à polluer les déserts

Il faut que tu Respires, et ça c'est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire

D'ici quelques années on aura bouffé la feuille
Et tes petits-enfants ils n'auront plus qu'un œil
En plein milieu du front ils te demanderont
Pourquoi toi t'en as deux tu passeras pour un con
Ils te diront comment t'as pu laisser faire ça
T'auras beau te défendre leur expliquer tout bas
C'est pas ma faute à moi, c'est la faute aux anciens
Mais y aura plus personne pour te laver les mains
Tu leur raconteras l'époque où tu pouvais
Manger des fruits dans l'herbe allongé dans les prés
Y avait des animaux partout dans la forêt,
Au début du printemps, les oiseaux revenaient

Il faut que tu Respires, et ça c'est rien de le dire
Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire
Il faut que tu Respires, c'est demain que tout empire
Tu vas pas mourir de rire, et c'est pas rien de le dire

Le pire dans cette histoire c'est qu'on est des esclaves
Quelque part assassin, ici bien incapable
De regarder les arbres sans se sentir coupable
A moitié défroqués, 100% misérables
Alors voilà petit, l'histoire de l'être humain
C'est pas joli joli, et j' connais pas la fin
T'es pas né dans un chou mais plutôt dans un trou
Qu'on remplit tous les jours comme une fosse à purin

Il faut que tu Respires et ça c'est rien de le dire
tu va pas mourir de rireEt c'est pas rien de le dire
Il faut que tu Respires c'est demain que tout empire
Tu vas pas mourir de rire et ça c'est rien de le dire

Il faut que tu Respires
Il faut que tu Respires
Il faut que tu Respires
Il faut que tu Respires
Il faut que tu Respires

00:15 Publié dans CCC | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Il faut que tu respireSSSS...

Écrit par : Oryx Abyssin | 14/01/2011

Voilà ce qui se passe quand on se contente d'un rapide copier/coller ... Merci

Laurent Dupont

Écrit par : Laurent Dupont | 14/01/2011

Les commentaires sont fermés.