Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/05/2010

La trame verte et bleue sur Clermont l'Hérault, une utopie ...

La loi Grenelle 2, plus précisément intitulée "loi portant engagement national pour l'environnement", a été votée par l'assemblée nationale au début de ce mois de mai. Et si on peut regretter de nombreux reculs vis-à-vis des ambitions du Grenelle de l'environnement, je me félicite de l'inscription dans cette loi de la Trame verte et bleue qui donne un cadre juridique aux continuités écologiques.

Mais alors, quel paradoxe que le législateur ait souhaité préserver des corridors de continuité écologique, avec une formalisation dans les divers documents d'urbanisme (PLU et SCOT), en même temps que les services de l'Etat ferment les yeux sur le futur désert écologique que va constituer la ZAC de la Salamane puis toute la plaine entre Canet, Brignac, Nébian et Clermont l'Hérault !


Le principe de "Trame verte et bleue" vise à lutter contre la fragmentation des espaces naturels et à l'artificialisation des sols en créant des continuités écologiques pour les espèces animales. La composante verte de cette trame concerne les epaces terrestres alors que la composante bleue vise les cours d'eau et les zones humides. Les partenaires du Grenelle de l’Environnement avaient compris tout l'intérêt de la mise en place d'un réseau écologique en France et se sont accordés sur la création de cette trame verte et bleue à l’échelle nationale, dans l’optique de créer une continuité territoriale. Il s’agit ainsi d’assurer et de rétablir les flux d’espèces de faune et de flore sauvages entre les zones de haute valeur écologique, et maintenir ainsi la capacité des écosystèmes à fournir les services écologiques dont nous dépendons.

Du point de vue juridique, cette trame verte et bleue se traduira de trois manières : par l'élaboration de documents de planification spécifiques comme les schémas de cohérence éologique, par l'inscription de la sauvegarde des continuités écologiques dans des documents d'urbanisme existants comme les PLU ou les SCOT, par une nouvelle évaluation environnementale des projets d'infrastructures.

Pour aller un peu plus loin dans la compréhension de cette trame verte et bleue, la synthèse documentaire ci-jointe diffusée par le Ministère de l'Ecologie est assez explicite. picto_pdf.JPG

Mais cette bonne nouvelle nationale se heurte à la très dure réalité locale. Ici, on se moque bien de ces continuités écologiques, de la protection de nos écosystèmes et du fait scientifique que l'homme s'inscrit dans une biodiversité dont il ne peut s'exonérer sous prétexte de progrès économique et technique. A quoi ressemblera demain cette plaine agricole dans le grand lit de l'Hérault ? Une ZAC de 70 ha, dont 50 ha de terres artificialisées, constitue un espace en opposition totale aux objectifs du Grenelle de l'Environnement.

vue du ciel éloignée.jpg

Clermont l'Hérault et Canet se "toucheront" bientôt dans la continuité des Tannes-Basses et de cette future ZAC. Et Brignac s'étalera bientôt au sud avec des aménagements tout aussi éloignés de la trame verte du Grenelle ... Et dans 20 ans, la photo satellite de ce territoire ne révèlera plus que des espaces urbanisés.

Commentaires

dans 50 ans, les camions de super U trouveront-ils encore facilement de quoi rouler ? la crise de l'énergie et des matières premières est encore devant nous... enfin, surtout vous....

Écrit par : vieille dame | 21/05/2010

Les commentaires sont fermés.