Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/03/2010

ZAC de la Salamane, trop gros projet pour la CCC ?

L'assemblée communautaire qui se réunissait mercredi soir à Cabrières avait à son ordre du jour quelques points sur la Salamane, des points budgétaires et des acquisitions de parcelles. A propos du budget, les 2,5 millions d'euros prévus en 2009 pour les acquisitions de parcelles n'ont pas été dépensés et ils sont intégralement reportés sur le budget annexe de la ZAC sur l'année 2010. Par ailleurs, l'acquisition d'une vingtaine de parcelles est venue s'ajouter aux 4 parcelles dont l'acquisition avait été adoptée lors du précédent conseil communautaire.

Ainsi, la Communauté de Communes a signé avec des propriétaires fonciers sur la Salamane pour un total de 26,8 hectares (la ZAC devrait en contenir 70), et pour un coût global de 2,53 millions d'euros. Un rapide calcul donne un prix moyen de 9,42 € du mètre-carré. Mais les prix négociés vont de 7 € à 10,74 € le m2 ... tout en sachant que le prix de vente à Système U est de 21 € le m2 ! La marge se rétrécit et il faut espérer que les négociations à venir pour les autres parcelles ne seront pas inflationnistes.

Sur la carte cadastrale ci-dessous, sont coloriées en vert les parcelles concernées (cliquer sur la carte pour l'agrandir) :

Salamane_parcelles_4.JPG

Le premier constat que l'on peut faire, c'est qu'il n'y a pas là d'emprise foncière suffisante pour permettre à Système U d'y implanter ses 21 hectares. Et donc, d'autres acquisitions sont nécessaires ... Mais avec quel budget ? Alain Cazorla a déjà demandé une rallonge à Georges Frêche quand ce dernier est venu faire campagne à Clermont l'Hérault, mais il n'est pas certain que les 3 sous que Georges a promis à son ami Alain suffisent ... Le Président de la Communauté de Communes a esquissé une solution hier soir en assemblée, c'est que toutes les parcelles négociées ne soient pas réellement acquises en 2010. Voilà qui satisfera les propriétaires concernés ...

Pour rappel, voici le plan de masse du projet de ZAC, et l'on constate qu'il faudra colorier encore beaucoup de parcelles pour rendre viable ce projet.

Salamane_Plan_e_masse.GIF

A propos de ces acquisitions, les seules conditions suspensives sont la révision du PLU de Clermont l'Hérault et la création de la ZAC. Interrogé sur les enquêtes publiques à venir pour ces deux opérations, Alain Cazorla a témoigné de quelques lenteurs administratives. Ainsi, la préfecture exige de nombreuses études qu'il reste à produire et qui font l'objet de multiples réunions. La procédure de révision simplifiée du PLU devrait donc être lancée quand toutes ces études seront disponibles, et la procédure de création de la ZAC suivra. Et à cela s'ajoutera les inévitables expropriations, car pour les propriétaires fonciers, il y a quelques avantages fiscaux à vendre sous le coup d'une DUP.

Georges Frêche expliquait pendant sa campagne que la dizaine de ZAC qu'il avait implanté dans la région ne comptaient pas encore d'occupants, car ce sont des procédures qui durent des années. Voilà peut-être une dimension qui aura échappé à l'enthousiasme très angélique du Président de la Communauté de Communes qui, depuis le printemps 2009, place la ZAC de la Salamane dans toutes ses interventions.

Les commentaires sont fermés.