Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/12/2012

Le typhon Bopha tue plus d'un millier de philippins ...

Sans vouloir minimiser le drame qui touche les Etats-Unis en cette fin de semaine, il ne faut pas oublier que des tragédies meurtrières touchent le monde entier ; mais les médias en parlent beaucoup moins ...

media_xll_5407219.jpg© afp Mindanao

Et c'est le cas de l'ïle de Mindanao ; la seconde plus grande île des Philippines a été touchée en début du mois de décembre par un typhon qui a provoqué des inondations et des glissements de terrain. Il y a déjà plus d'un millier de morts et des centaines de personnes sont encore portées disparues. Mais cela se passe dans la plus grande discrétion ... Aucun appel à des dons n'a été diffusé sur les ondes.

Mindanao.jpg

Car en cette saison des pluies sur ces îles pourtant très touristiques, il n'y a aucune victime occidentale. En décembre 2004, le tsunami dans l'océan indien avait fait la une de la presse pendant deux semaines, et il y a encore aujourd'hui des reportages et des films qui relatent ... les morts occidentaux :=(

Des ouragans, des typhons et autres tempêtes tropicales ont toujours touché ces régions maritimes proches de l'équateur ou situées dans l'hémisphère sud, mais ce sont des régions pauvres qui connaissent une forte progression démographique et qui s'urbanisent très mal dans des milieux naturels hostiles (en bord de mer ou de rivière, à flanc de colline, ...).

bopha.jpg© reuters Mindanao

Joyeuses fêtes !

27/10/2012

Société Générale : l'affaire Kerviel éclipse le scandale du Libor

Les télés et les radios ont bouclé depuis quelques jours sur le verdict par lequel la Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Kerviel à 5 ans de prison, dont 3 ans ferme, et à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts. Cet employé de la Société Générale a fait perdre près de 5 milliards à la banque en 2007 en bidonnant des opérations de placement, en créant des comptes fictifs et en étant finalement aspiré par une surenchère financière qu'aucun système de contrôle n'avait détecté. Jérôme Kerviel est coupable de quoi ? Il ne s'est pas mis ces 5 milliards d'euros dans la poche, ce trader totalement immergé dans le monde de la finance internationale a simplement été encouragé par le système lui-même, un système tellement complexe qu'il en devient opaque et que toutes les tricheries deviennent possibles.

societe_generale_logo_2010.gifMais cette actualité sur Jérôme Kerviel a occulté une autre actualité de la Société Générale que quelques journaux ont néanmoins relaté, c'est celle du scandale du Libor pour lequel la Société Générale a été citée à comparaître auprès des autorités judiciaires américaines. Mais de quoi s'agit-il ?

Le Libor est un outil financier piloté par un organisme londonien et qui fixe quotidiennement le taux d'emprunt entre les établissements bancaires pour 10 devises et pour 15 durées différentes. Par exemple aujourd'hui, le taux Libor en euros pour une durée de 12 mois est à 0,55786 %. Pour établir ce taux, la British Banker's Association (BBA) s'appuie sur un panel de 8 à 16 grands établissements financiers ; ce panel change chaque année afin qu'il soit représentatif de l'activité financière internationale. Ces établissements bancaires déclarent quotidiennement leurs volumes de transactions et les principaux chiffres clés de leur activité afin que le BBA puisse fixer des taux Libor les plus fidèles possibles avec la réalité de l'activité financière.

Ci-dessous les graphiques d'historique du Libor Euro 12 mois sur le long terme et sur la seule année 2012. Ce taux qui était entre 10 et 12% au début des années 90 est aujourd'hui en dessous de 1%.

Libor 1.jpg     Libor 2.jpg

Mais, entre 2006 et 2009, quelques-uns de ces établissements bancaires ont triché dans leurs déclarations. Certains ont minoré leurs chiffres afin de faire baisser le taux Libor et profiter ainsi de taux plus intéressants pour se refinancer. D'autres ont majoré leurs chiffres afin de se présenter plus forts qu'en réalité sur les marchés financiers et ainsi éviter des attaques spéculatives. C'est une tricherie généralisée qui voit maintenant 16 grands établissements mondiaux contraints de venir s'expliquer devant la justice (c'est presque la totalité du panel). Et parmi eux, la Société Générale ...

Le Libor rime avec Euribor, un taux européen que les Français qui contractent un crédit bancaire connaissent bien, c'est sur l'Euribor que sont indexés leurs taux de crédit. Ainsi, quand les banques trichent dans leurs déclarations pour favoriser leur position sur le marché, ce sont les consommateurs qui trinquent !

Michel Barnier, commissaire européen en charge du Marché intérieur et donc des services financiers, exige des sanctions pénales contre ces établissements financiers qu'il estime avoir trahit. Notre ancien ministre français à Bruxelles découvre brutalement que l'autorégulation du marché par lui même est une chimère, mais pendant de très longues années, c'était un dogme porté haut et fort par les libéraux de tous poils.

Mais qui se fera l'avocat des millions de consommateurs à travers le monde que cette tricherie sur le Libor a contribuer à leur ponctionner des remboursements plus importants ? Le graphique présenté ci-dessus montre bien comment, entre 2006 et 2009 alors que la crise financière s'étendait, le taux Libor a continué de croître ... Et en 2009 juste après que le scandale a été dévoilé par les autorités financières britaniques, le Libor décroche quand même de 4 points en une seule année !

Ce scandale du Libor démontre une fois de plus que le système financier mondial nous fait marcher sur la tête. Et la tentation est forte de vouloir nettoyer les écuries d'Augias en revenant à la situation où des banques nationalisées empruntaient sans intérêt auprès de la banque de France. C'est depuis l'antiquité que des usuriers prennent des intérêts sur ce qu'ils prêtent, et régulièrement la cupidité irresponsable de quelques-uns a nécessité que les Etats (ou les religions) fixent des règles plus coercitives et sanctionnent les abus. Mais aujourd'hui, l'information circule à travers le monde en un clic de souris et ce type de scandale génère du dégoût et une défiance durable envers le système bancaire ...

Et Jérôme Kerviel dans tout ça ? Le lampiste de service bon client des médias ? L'arbre qui cache la forêt ? Une enquête d'opinion commandée à chaud par le Figaro en 2008 révèle que 13 % des Français estiment que Jérôme Kerviel n'est pas le premier à incriminer pour ces pertes, tandis que 50 % estiment que c'est la direction de la banque qui est responsable et pour 27 % que c'est l'Autorité des marchés financiers Pas certain qu'en condamnant Kerviel à rembourser 4,9 milliars d'euros à la Société Générale l'opinion des français sera plus favorable à la banque ...

29/09/2012

Pourquoi le pacte budgétaire européen est-il rejeté par les écologistes ?

La sortie tonitruante de Dany Cohn-Bendit en début de semaine témoigne de son tropisme européen. Et José Bové en est l'illustration la plus éblouissante ! Et ça me fait penser au paradoxe de la grenouille et de l'eau bouillante ... Une grenouille plongée dans une eau froide que l'on fait chauffer finit par s'étourdir et cuire à petit feu, alors qu'il serait plus difficile de plonger une grenouille dans une eau déjà bouillante.

La position de José Bové est intéressante car elle démontre l'ambiguïté de la construction européenne. Personne n'a oublié les combats de José Bové pour la PAC (politique agricole commune) dans les années 90, contre la mondialisation dont le bras armé était l'OMC (organisation mondiale du commerce) et contre le TCE (traite de constitution européenne) en 2005. Mais depuis qu'il est député européen, José Bové est à bord du "vaisseau Europe" et c'est en étant dans la place qu'il compte modifier les orientations de la commission et du conseil.

Or, pour beaucoup d'entre nous, la construction europénne c'est Maastricht (l'Euro et les règles de convergence budgétaire), le traité de Nice (conditions de l'élargissement de l'union européenne), le TCE puis le traité de Lisbonne et enfin ce nouveau traité sur la stabilité, sur la coordination et la gouvernance (TSCG) qui jalonnent une forme de fuite en avant de l'économie européenne. Et à côté de ça, rien sur les aspects fiscaux, sociaux ou environnementaux !

Les écologistes sont profondément européens, et il est inutile de vouloir opposer Europe Ecologie et les Verts  ; les nouveaux comme les anciens aspirent à plus d'Europe. Mais la réalité est qu'EELV en a marre de tourner autour du pot et qu'il devient nécessaire de repartir de zéro. Les prochaines élections européennes se tiendront en 2014, alors pourquoi ne pas réclamer l'élection d'une assemblée constituante qui permettrait ainsi aux citoyens européens de jeter de nouvelles bases à la construction européenne ?

Certains vont estimer qu'un tel projet risquerait de voir les souverainnistes imposer leur approche nationale des enjeux européens, mais pour ma part je crois que ce serait prendre les citoyens pour des imbéciles, ce serait renoncer à la capacité d'enthousiasmer les européens autour d'un projet fédéraliste et puis cela répond à un principe fondamental de démocratie.

Mais d'ici 2014, ce pacte budgétaire aura été adopté et mis en oeuvre. En parallèle, la croissance de l'économie européenne n'aura pas décollé, le chômage va encore croître et la rigueur budgétaire des Etats membres va contracter l'économie européenne ... La BCE va faire tourner la planche à billets pour renflouer des Etats et des banques qui appellent au secours ; qu'y a-t-il de positif dans tout cela ? Et pourquoi ne pas doter la zone Euro de son propre budget constitué par une nouvelle fiscalité européenne ? Par exemple avec une fiscalité douanière qui protégerait les entreprises européennes ...

Dany et José nous disent que l'on doit voter oui au TSCG et que l'on peut derrière faire avancer l'Europe dans le bon sens. D'autres disent qu'il faut voter non et s'attaquer sans tarder à faire avancer les choses autrement. Au final, c'est la question de "quelle Europe pour demain" qui se pose à tous. Et là, Europe Ecologie comme Les Verts plancheront ensemble sur ces enjeux considérables.

Télécharger le tract d'Europe Ecologie Les Verts sur le TSCG.